« Entre tradition et modernité » – reportage de la NZZ

Comme annoncé il y a quelques jours, l’équipe de l’AlpFlyingHorn a participé à un reportage réalisé par Karin Moser de la NZZ sur le thème : « Entre tradition et modernité ». Il a été diffusé le jeudi 18 mai 2017 sur SRF1.

Vous l’avez loupé ? Pas de souci, voilà l’extrait où apparaît l’AlpFlyingHorn :

 

cher zaneth !

cher zaneth !

je sais bien, que tu ne séjournes plus parmi nous, mais ton esprit résonne avec tout tes cors, qui voyagent sur nôtre belle terre. j’ai beaucoup le désir de te tire combien je me réjouie de ton cor. c’est maintenant un an et demi, que j’ai acheté un alpflyinghorn chez ta fille florence et que ce cor me rend heureux chaque fois je le joue! je suis ravi de la genialité de ton invention, spécialement que je voyage beaucoups pour chercher des lieux speciaux acoustiques pour jouer.

si ma maison serait incendiée et je pouvais sauver qu’une seul chose, ce serait pour de bon ton cor!!! tempi passati je suis allé aux montagnes avec une corde d’éscalade sur le sac à dos, maintenant c’est l’alpflyinghorn, qui occupe mon sac. c’est incroyable, comme on peut remplir du son tout une vallée avec un peu de soufle et un cor des alpes. chaque fois c’est étourdissant de nouveau et j’aime m’habiller tout en noir, quand ton cor noir brillant m’ accompagne.

récemment j’ai joué devant les Tre Cime aux dolomites. c’etait incroyable. même les vâches etaient merveillées. alors pour finir, je t’en suis infiniment reconnaissant, que tu nous a laissé ton invention alpflyinghorn en carbon et que ta famille perpétue ta passion!!!

merci pour tout, zaneth et où que tu sois, j’espère que tu vas bien!

salut de mathis

(un suisse à vienne)

ci joint quelques fotos de témoinage de mes voyages divers:

Bravo à l’inventeur de l’AlpFlyingHorn

Bonjour,

J’ai acheté un Cor il y a quelques années à Monsieur Zanetti que j’utilise régulièrement et dont je suis fier. J’ai même joué en pleine mer du Nord sur le ferry qui m’amenait en Islande et sur un volcan. Juste génial. Je le prends partout et il est en parfait état. Bravo à son inventeur.

Avec mes meilleures salutations

Charles Péquignot